Pourquoi les femmes utilisaient des « mouches » ?

Un peu d’histoire :

Au moyen age, avoir un grain de beauté était valorisé. Ceux qui n’avaient pas de grain de beauté utilisaient une « mouche », un bout de tissue noir que l’on colle sur le visage soit pour marquer une imperfection de la peau, soit pour ressortir le teint clair du visage.

grain-de-beaute

L’emplacement du grain de beauté ou la mouche à une importance, une signification :

  • sur le front : un majestueux ou une majestueuse
  • près de l’oeil : un passionné ou une passionnée
  • sur le nez : un effronté ou une effrontée
  • près des lèvres : un coquin ou une coquine
  • sous la lèvre : la firponne
  • sur le menton : un discret ou une discrète
  • sur la joue : la galante
  • dans le creux du sourire : l’enjouée
  • sur un bouton : la recéleuse

La mouche était également un faux grain de beauté, fait de mousseline noire et collé sur le visage. Les mouches étaient utilisées pour faire ressortir la blancheur du teint. L’usage des mouches était déjà connu au XVIIème siècle. C’est au XVIIIème siècle qu’elles vont devenir les symboles de la parure. La localisation de la mouche sur le visage possédait une symbolique particulière qui donnait des précisions sur le tempérament et la personnalité de l’utilisatrice à un moment donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.